Mobirise

Ergonome

Enregistré comme IPRP, auprès de la DRIEETS d'Ile de France au N° IDF/2019/51

Accueil > Ergonomie > Ergonomie organisationnelle > Pratique de l'ergonomie à dominante organisationnelle

PRATIQUE DE L’ERGONOMIE AVEC DOMINANTE ORGANISATIONNELLE

La mise en place d'un plan de continuation de l'activité suite au SARS-Cov-2
Afin de préserver la santé des salariés d'une entreprise important, commercialisant et assurant la maintenance de divers matériels pour les entreprises et les particuliers, il m'a été demandé d'élaborer un plan de continuation de l'activité face au risque de contamination au SARS-Cov-2. Après avoir évaluer l'expostion des salariés au risque nouveau et à ses incidences sur la santé et l'activité, j'ai recensé les ressources disponibles pour maintenir un niveau de prévention cohérent avec les nécessités de l'entreprise. Afin de réduire les interactions physiques par la rotation du personnel dans les locaux professionnels et le développement du télétravail, il a s'agit de rechercher les critères qui pouvaient déterminer ces modalités organisationnelles pour permettre une reprise de l'activité par son ajustement en fonction du contexte.

La conception d'un espace de mutualisation des pratiques et des compétences
En répondant à une demande de formalisation des règles de prévention s'adressant à des techniciens isolés sur des chantiers du bâtiment, il a été proposé et développé un espace de dailogue sur le travail réalisé par ces professionnels. Des pratiques maîtrisées et sécurisées y ont été reconnues par les participants. Cet espace de débat sur le métier est apparu d'autant plus nécessaire quand les échanges ont porté sur les difficultés rencontrées par les professionnels isloés et qu'elles ont trouvé des solutions valables parce que déterminées collectivement.

L'introduction de la conception participative dans la mise en oeuvre de référentiels de sécurité
En faisant ressortir dans mes études, les enjeux de sécurité pesant sur les situations de travail, j'ai proposé de manière ciblée, la rédaction de référentiels de sécurité, soutenant la reflexion de techniciens itinérants sur les règles de sécurité impersonnelles (normes et législation) pour les rapporter à un exercice individuel de leur métier. Dans cette dernière intervention sur le sujet, notre diagnostic ergonomique a intègré les compétences opérationnelles des professionnels en privilégiant la fonctionnalité dans la gestion du danger et des risques pour créer des dispostifs de prévention adaptés aux contraintes et aux objectifs réels des activités de professionnels ayant directement participé à la définition de leur référentiel de sécurité.

L'analyse ergonomique pour améliorer et soutenir la qualité du travail
Confrontée à des critiques sur la qualité de l'administration des ventes, corrélées à une importante rotation de son personnel, une entreprise m'a demandé une analyse du travail de ce service. Après l'identification des critères de qualité recherchés, le diagnostic ergonomique a montré que les origines des défauts de qualité étaient multiples. Pour expliquer les principales causes de la situation rencontrée on peut citer les lacunes dans le dispositif de formation, la communication déficiente (accès et mise en forme des informations) entre la clientèle, la force de vente et l'administration des ventes ainsi que les ambiances physiques délétères du plateau paysager. En effet, la gestion personnalisée de la relation à la clientèle en augmentation constante était progressivement devenue insoutenable, pour un service dont les ressources étaient restées stables depuis des années. Plusieurs axes d'amélioration ont été préconisés : en plus du renforcement de l'effectif, l'apprentissage a été formalisé et des pôles spécialisés ont été constitués. Ceux-ci ont été matérialisés par un aménagement de l'espace de travail adéquat. Enfin, une réflexion sur la mise à disposition d'une information pertinente à partir d'interfaces informatiques qu'il a fallu développer pour les adapter au service ont permis de consolider l'activité.

L'aménagement d'horaires
La demande initiale d'une entreprise de formaliser des règles de prévention pour des techniciens itinérants en charge d'opérations de maintenance dans l'industrie m'a amené à proposer de rédiger un référentiel de sécurité issu d'une analyse de l'activité visée. Si de nombreuses risques industriels avaient longtemps été sous-estimés, l'amplitude horaire est apparue comme l'un des principaux problèmes mis en débat. Afin de résoudre les pannes de la clientèle le plus rapidement possible, autant que pour limiter les absences de leur domicile, les techniciens prolongeaient leurs journées de travail au-delà des limites physiologiques communément reconnues pour reprendre la route en fin de journée. En définitive, il a fallu adapter les délais d'intervention proposés et améliorer les ressources mises à la disposition des techniciens.

Built with Mobirise ‌

HTML Page Builder